Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les chevaux du Duc

Aller en bas 
AuteurMessage
Vrya kahlo

avatar

Féminin Age : 30
Messages : 161
Date d'inscription : 13/02/2010


MessageSujet: Les chevaux du Duc   Ven 16 Juil - 17:34

Le vent marin arrive bien au delà des premier village en florissant. Mais pour une elfe, il est facile de le sentir encore plus loin. Un elfe est capable de ce diriger rien d'avec son sen olfactif si il le voulai. Mais Dame kahlo est une elfe civilisée, elle utilise les routes et le panneaux d'indication. Lors ce qu'elle vint au domaine de son mari, l'élevage des bêtes était bon, quand elle s'imissa a la gestion, il devint excellent. Et depuis lors la clientèle ne cessai d'affluer. On venait la voir, et au début elle disait d'accord on en a un qui pourrai vous convenir, ou dans un mois il sera débourré. Mais a présent elle devait dire attendez 4 ans, et elle louai même des écuries chez ses voisins pour pouvoir mettre ses bêtes. Ce qui la menai a voyager et envoyer des messagers sans cesse.

Il y a 3 ans le messire kalonErc'h père était venu voir de ses yeux les bêtes. Il avait contrecarrer les plants de Vrya. Lui demandant celle-ci ou celui-ci pour pour la saillie avec un tel. Mais après 3 jours de discutions autour de repas interminable ils étaient enfin arrivé a une conclusion heureuse. La petite jument beige de kaliorn mêlé au isabelle de Aval avec en espérance un ou une pouliche d'apparat. Et pour lui même, un pur sang de gaste , un cheval de guerre. Ils s'étaient dit au revoir. Gwutha avait donné la moitié du payement et Vrya avait envoyer une missive a la naissance des deux bêtes.

Ensuite les bêtes avait grandi, on les avait éduqué et débourré. Non sans mal, mais l'important était qu'ils étaient la. Et Vrya tenais a les remettre en main propre a ce client qui savait ce qu'il voulait. Elle aime les gens de caractère et Gwutha n'en manque pas.

Et donc voila ce qui amène la jeune elfe sur la route de la citadelle. Accompagné d'un garde et d'un page elle avait mené sur la route ses deux bêtes, un cheval de course cygnac pourpre, deux poney des terre gelé a tache noir et blanc. Qu'elle vendrait une fois sur place au marché local, du moins l'espère-t-elle.
C'est donc par une après midi orageuse, que la dame s'approche des rempart de la citadelle. Pour sa part elle monte un semi trais gris, et arbore une cape de velour vert d'eau sur une robe noir de voyage. Ses long cheveux sont maintenu sur son crane grâce a des voiles de lin. Entremêlée dans ses tresses et tournant autour de son visage comme une couronne. La capuche de la cape légèrement posé sur le sommet.


Nous y voici...


Elle sortit les lettres de noblesse, afin de les présenté. Et entama la traversé jusqu'aux écurie ducale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asima Ben Ehsan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 12/05/2010


MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   Dim 18 Juil - 18:44

Passant rapidement devant la bibliothéque Asima entra. Elle se pencha rapidement sur les lourdes piéces du jeux d'échéque en cristal noir. Nicolaï et elle avaient commencé une partie il y a plusieurs jours et ne l'avaient toujous pas achevée. Si elle n'y prenait pas garde il lui prendrait son fou.

Ce qu'elle redoutait était advenu. Le rat de bibliothéque qu'elle était se trouvait emporté par une vague monstrueuse. Sitôt aprés leur arrivée elle avait dû se séparer de Nicolaï pour faire face à ses responsabilités. Pendant plusieurs jours la vizirette fut conduite d'un lieu à un autre sans avoir la possibilité de reprendre son souffle : il lui fallut rencontrer certaines personnes, chercher une parole juste pour chacune, ne pas se départrir de son sourire et surtout ne pas manifester le moindre signe de fatigue. Elle songea qu'elle n'avait pas vraiment le courage de se rendre au dîner auquel Nicolaï et elle devaient assister. Elle aurait donné beaucoup pour passer une soirée tranquille auprés de son époux qu'elle aimait tant. Juste en tête à tête avec lui sans la moindre fioriture.


- Etes-vous souffrante Madame ?

C'était l'intendant du palais qui s'inquiétait de voir Asima tarder un peu dans la bibilothéque. Elle eut un sourire rassurant et avoua

- Je suis un peu fatiguée, il me faut le temps de m'habituer au climat. Mais en dehors de cela tout va bien.

L'intendant hocha la tête comprehensif. C'était lui qui depuis plusieurs jours devisait avec la jeune femme et l'aidait à mettre le pieds à l'étrier.

- Une potion revigorante vous aidera à faire face.

Avaler un petit quelque chose ? Quelle bonne idée!

- Allons aux cuisines.

Bouchers, fabricants de conserves, éplucheurs de légumes, boulangers, pâtissiers, brasseurs...les cuisines fourmillaient d'activité. Asima, son livre de cuisine à la main, survola la piéce emplie d'animation. Deux énormes chaudrons de fer débordant de râgouts, poulets farcis migeôtaient sur l'âtre gigantesque. Transpirant à grosses gouttes des marmitions tournaient lentement les rôtissoires. Un peu en retraît du foyer, des pâtés en croute doraient sur une plaque. S'intéressant de plus prés aux marmitons Asima expliqua

- Il faut prendre garde à diversifier les tâches des gâte-sauces. Rester trop longtemps auprés du feu est pénible.

L'intendant grifonna une note sur sa tablette de cire et la vizirette continua son tour, emplissant ses narines du délicieux parfum qui envahissait les lieux. Depuis son arrivée, et depuis qu'elle avait pris connaissance des devoirs d'une chatelaine, la jeune fille avait prit ses marques notamment dans ce lieu où une bonne gestion était nécessaire. D'un bon ou d'un mauvais repas dépandait la santé de chacun. C'était élémentaire. Intimidés par sa présence au départ, les cusiniéres avaient ensuite pris la petite Asima sous leurs ailes et l'initiaient petit à petit aux secrets de la cuisine Florissante. Asima observa une fille en train d'émincer les oignons et annonça comme une éléve qui avait bien apprit sa leçon

- Il faut servir chaque soir un potage de légumes car c'est excellent pour la santé. Les oeufs donnent des forces, il serait bon que nous en ayons à chaque dêjeuner.

Les deux cuisiniéres approuvérent et rayonnérent.

- Pardonnez-moi Madame! s'écria un serviteur depuis le seuil. Dame Kahlo vient d'arriver!

Vrya Kahlo que l'on surnommait "la dame aux chevaux". Asima avait entendu parler d'elle et en bien. Le duc lui avait commandé une bête rare et peut être que l'elfe apportait de ses nouvelles. La vizirette portait une affection particuliére aux annimaux. Et une personne qui prenait soin d'eux, à son sens, ne pouvait pas être mauvaise. Toujours est-il qu'elle avait hâte de recevoir la dame et de faire sa connaissance. Notament pacequ'elle ressemblait à une héroïne de ses livres. Ses pas se dirigérent donc vers les écuries. Asima portait une élégante robe en laine vert-eau par dessus laquelle était passée une jolie tunique d'une chaude teinte rouille. Ses cheveux étaient soigneusement nattés en une longue tresse qui lui tombait aux hanches. Un instant plus tard elle se retrouva face à l'elfe aux cheveux d'or. L'intendant venait de l'annoncer à son grand désaroi. Asima ne comprenait pas que l'on fasse tant de cérémonie et puis, elle aurait pu se présenter elle même.

- Je vous souhaite la bienvenue à Florissant Dame Kahlo!

Elle pronnonça ces mots avec un sourire et un léger mouvement de tête en croisant les mains sur la poitrine comme l'exigeait le salut Florissant.

- Votre présence ici est une joie pour tous.

Surtout si l'elfe apportait avec elle la jument tant désirée et attendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrya kahlo

avatar

Féminin Age : 30
Messages : 161
Date d'inscription : 13/02/2010


MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   Lun 19 Juil - 20:32

La traversée de la citadelle lui avait apporter quelques fâcheuses nouvelles, Vrya s'imagina donc que ça visite durerai plus de temps que prévu. Il lui faudra envoyer un pigeon voyageur a sa fille...
Elle écoutai distraitement l'écho de l'appel des gardes qui prévenaient de sa venue et dégageai le chemin pour les bêtes. Arrivée dans la basse cour elle nota quelques personnes, jusque la rien d'inhabituel, le délicieux Dactyl humain de grande qualité intellectuel. Il aurait fait un bon elfe si il n'avait pas si peu de chaire. Elle avait eu le plaisir de le rencontrer il y a 25 ans..et s'en souvenais comme si c'était hier, il n'avais pas beaucoup changer aussi.
Elle fit tourner son cheval sur lui même et entrepris de faire arrêter la petite troupe. Et remarqua une kaliornienne, elle fut surprise, la regarda a nouveau , se disant que c'était la une simple fille de cuisine qui avait un peu trop couru aux champs sous le soleil. Mais a la nouvelle observation elle ne pu plus douté de la provenance de la jeune femme. Mais son esprit daigna lui rappeler que le jeune seigneur avait épousé une semblable demoiselle. Habillée simple, celle ci devait être une suivante conclu-t-elle. Elle descendit de croupe et défit quelque peu les rennes.

C'est au même moment que Dactyl annonça de son ton solonel:


La grande dame Asima Kalon'Erch


Et une sueur froide parcouru la colonne vertébral de Vrya, se pourrait-il qu'elle se sois trompé? Son visage serin marqua une ride nerveuse sur son lis et ses lèvres se pincèrent acide. Mais le temps qu'elle se tourne vers les bruits de pas qui se dirigeai vers elle ,ceux-ci avaient disparu.


- Je vous souhaite la bienvenue à Florissant Dame Kahlo!

Elle regarda la jeune femme prononcer ces mots avec un sourire et un léger mouvement de tête en croisant les mains sur la poitrine comme l'exigeait le salut Florissant. Vrya lui fit une révérence courtoise a la mode d'Aerun, le regard vers le sol.

*Mince moi qui croyait qu'elle serait plus pomponnée*


- Votre présence ici est une joie pour tous.

Tout en gardant le regard vers le sol, elle lâcha les reines de son cheval si bien dressé pour les posé sur son cœur. D'une voie onctueuse, un sourir en coin, elle présenta ses respects. Elle nota tout de même le pétillement dans l'attitude de la jouvencelle.

Vous me flattez dame Kalon'Erch, nulle besoin était de vous fatiguez pour accueillir une humble palefrenière. Votre présence m'éblouit. J'ai été fort peinée d'apprendre la nouvelle de la santé défaillante de votre beau père en arrivant. J'espère de tout cœur qu'il s'en remettra, j'ai les chevaux qu'il désirai tant.. avec tant d'ardeur.

D'un geste délicat tel une danseuse classique elle indiqua les deux montures. Elle leva le regard et suivit son geste avec. L'une était Isabelle claire, avec une crinière blonde tressée de ruban noir au bout des quel tintaient des clochettes doré. La jeune jument devait avoir 1m60 au garrot, les membres fin et la robe soyeuse. En contraste l'étalon de guerre noir aux pattes grises, irradiai la puissance. Haut d'au moins 1m75, la crinière grise coupé raz et une étoile sur son front, le garde le chevauchait encore, de peur que ce char d'assaut animal aux pattes aussi massive qu'un arbre ne se sauve. Mais qu'est ce qu'un homme peut réellement faire face a une tel puissance?

Monsieur son fils n'est points auprès de vous? A défaut du père peut-être le fils s'occupera-t-il de faire faire les exercices suffisant a Ouragan..

A présent un sourir plein de malice ornai les trais de l'elfe, elle se permi même de faire un clin d'oeil a Dactyl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asima Ben Ehsan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 12/05/2010


MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   Mer 21 Juil - 8:53

Effet de surprise réussit. L'Elfe était donc de ces personnes qui se repéraient par rapport aux vêtements que leurs interlocuteurs portaient. Si Dactyl ne l'avait pas annoncée, Asima serait passée inaperçu à ses yeux. Mais elle se rattrappa fort gracieusement ensuite.

Vous me flattez dame Kalon'Erch, nulle besoin était de vous fatiguez pour accueillir une humble palefrenière. Votre présence m'éblouit. J'ai été fort peinée d'apprendre la nouvelle de la santé défaillante de votre beau père en arrivant. J'espère de tout cœur qu'il s'en remettra, j'ai les chevaux qu'il désirai tant.. avec tant d'ardeur.

La jeune vizirette offrit à la veneirable dame un joli sourire

- Humble palfreniére ? Allons ma Dame ne soyez pas trop modeste. Votre réputation vous a précédé.

Son regard s'assombrit légérement lorsque Vrya parla de son beau-pére qu'elle n'avait pas encore vu et qui n'était pas au mieux de sa forme.

- Soyez remercié pour votre sollicitude Dame Kahlo.

Et d'aprés ce qu'elle put en voir la réputation de l'elfe était fondée. Vrya présenta deux magnifiques chevaux d'une taille exceptionnelle, des géants! Les plus grands qu'Asima connaissaient mesuraient dans les 1m 50 au garot. En revanche leur aspect physique s'approchait beaucoup des montures Kaliorniennes : croupe haute, peau fine, poil soyeux, encolure arquée et surtout...un regard trés expressif. Elle ne chercha pas à dissimuler son admiration

- Macha'Natash! Si leur beauté extérieure reflette celle de leur caractére ils seront des montures d'exception!

Monsieur son fils n'est points auprès de vous? A défaut du père peut-être le fils s'occupera-t-il de faire faire les exercices suffisant a Ouragan..

Asima observa Ouragan qu'un garde montait semble t-il pour le contenir. La jeune fille plissa légérement son front cherchant à comprendre certains aspects du dressage cygnac. Tout était si différent ici!

- J'espére que mon époux pourra nous rejoindre trés bientôt. En attendant je crois que le mieux serait de le mettre dans le grand enclos et de le laisser galoper de tout son saoûl, qu'en dites-vous ? La jument semble plus calme si je ne m'abuse ? Quel est son nom ?

Asima avait une envie folle de monter les Isabelle et Ouragan mais les connaissances rudimentaires qu'elle avait en matiére d'élevage des chevaux lui soufflaient que ce n'était pas une bonne idée.

- Pardonnez-moi si mes moeurs vous paraissent étrange. Mais à Tal'Shek les chevaux sont élevés par les femmes et les enfants lorsqu’ils sont poulains. Mais à l’âge adulte, ils doivent vivre près de la demeure de leur maître, restant souvent sellé et entravé. Cette promiscuité les rend très proche de leur cavalier qui doit établir une relation de complicité avec son fidéle destrier. Aussi, si nous suivons cette logique, personne d'autre que les maîtres de ces chevaux ne devraient les monter à ce moment de leur apprentissage. J'imagine que les choses sont différentes ici ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrya kahlo

avatar

Féminin Age : 30
Messages : 161
Date d'inscription : 13/02/2010


MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   Ven 23 Juil - 20:12

L'elfe amusée observa l'analyse de la jeune femme. Avec un pincement au coeur elle se dit qu'ellé était encore bien jeune et innocente. S'émouvant de peu de chose. Une situation qui changera , a coup de grand malheur et désillusions amère plus que surement.

- Macha'Natash! Si leur beauté extérieure reflette celle de leur caractére ils seront des montures d'exception!


* Macha'Natash? qu'est ce?Il me faudrait apprendre sa langue.. ça pourrait être enrichissant...*

La perplexité visible sur le visage de la jeune femme, vis a vis de ouragan mis Vrya soucieuse. Elle fronça les sourcils une grimace amère aux lèvres. Qu'avais donc son cheval de si terrifiant? certes il avait fait une allergie, qui lui avait causé quelques cicatrices sur le museau, mais cela datait a présent de 6 mois, et l'épaisse fourrure recouvrais a présent la peau autrefois irritée et a vif. Ensuite la veuve craint que se sois le soldat qui déplaise ainsi la dame. mais non, l'humain ne dérogeai pas a son habitude. Passif, le regard dans le vide, il attendait que la discutions se passe tout en songeant au bol de ragout qui l'attendrai a la salle des gardes.

- J'espére que mon époux pourra nous rejoindre trés bientôt. En attendant je crois que le mieux serait de le mettre dans le grand enclos et de le laisser galoper de tout son saoûl, qu'en dites-vous ? La jument semble plus calme si je ne m'abuse ? Quel est son nom ?


Le visage crème de la veuve s'illumina d'un sourir ravis de la gourmandise de la jeune femme envers la pouliche isabelle. Dame kahlo ne savait pas si celle ci lui était destinée, elle ne voulait pas commettre de bêtise ou faux espoir. Elle réfléchissais encore quoi répondre alors que la jeune femme poursuivit...


- Pardonnez-moi si mes moeurs vous paraissent étrange. Mais à Tal'Shek les chevaux sont élevés par les femmes et les enfants lorsqu’ils sont poulains. Mais à l’âge adulte, ils doivent vivre près de la demeure de leur maître, restant souvent sellé et entravé. Cette promiscuité les rend très proche de leur cavalier qui doit établir une relation de complicité avec son fidéle destrier. Aussi, si nous suivons cette logique, personne d'autre que les maîtres de ces chevaux ne devraient les monter à ce moment de leur apprentissage. J'imagine que les choses sont différentes ici ?


Décidément la futur duchesse était une enfant épanouie, mais certes encore une enfant... Un flu de question tel un torrent. Vrya se fit un devoir de répondre de la façon a plus parfaite possible. Mais instruire debout au milieux de la basse cour n'était pas des plus conseillé. Elle regarda ennuyée autour d'elle cherchant aide au près de Dactyl. Les chevaux fatigué errai sur la place, se dirigeant déja vers le foins le plus proche. Aors que le page rigolai déja avec un condisciple... L'elfe convint que la décence la plus élémentaire exigeai d'elle une réponse rapide. L'air affecter mais avec la diplomatie toute elfique ...


Ma dame... Permettez moi de mettre mes chevaux au box. En effet vous soulevez de belle différence entre nos façons d'éduquer les chevaux. Je serais fort heureuse de pouvoir vous instruire sur ce sujet, mais puis-je vous demandez de patienté une heure, ... j'aime les jardins de la citadelle, il me semble qu'une promenade en eux serai plus approprier a notre conversation ma dame... Les chevaux et mes hommes ont fait un long voyage, il serait bon qu'ils se reposent afin que vous puissiez juger plus justement de leur valeur. Je resterai a votre disposition un bon moment, ne vous inquiétez pas.. Mais sincèrement, le moment ne s'y prête pas encore...

Elle salua la vice duchesse et se retourna vers le convois.
Elle fit vers ses deux hommes un geste en direction des écuries et ils se mirent en route dérobant les somptueuses bêtes au regard de chaqu'un. Pour se reconcentrée sur al jeune femme tout en comptant sur ça compréhension.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asima Ben Ehsan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 12/05/2010


MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   Mer 25 Aoû - 8:39

Ma dame... Permettez moi de mettre mes chevaux au box. En effet vous soulevez de belle différence entre nos façons d'éduquer les chevaux. Je serais fort heureuse de pouvoir vous instruire sur ce sujet, mais puis-je vous demandez de patienté une heure, ... j'aime les jardins de la citadelle, il me semble qu'une promenade en eux serai plus approprier a notre conversation ma dame... Les chevaux et mes hommes ont fait un long voyage, il serait bon qu'ils se reposent afin que vous puissiez juger plus justement de leur valeur. Je resterai a votre disposition un bon moment, ne vous inquiétez pas.. Mais sincèrement, le moment ne s'y prête pas encore...

Asima ne comprit pas l'agitation qui annimait l'elfe. Avait-elle commis une erreur en pronnonçant ses derniéres paroles ? Vrya avait parlé de faire faire de l'éxercice aux chevaux mais à présent elle estimait qu'ils étaient fatigués et devaient se reposer. Ce changement d'attitude aussi brusque qu'inattendu laissait la Vizirette perplexe. Mais bon...

- Faites comme il vous plaira ma dame. Je serais dans les jardins et je vous invite à me rejoindre dés que possible

Le ton était neutre et sans impatience. Asima avait lancé une simple formule d'usage. Elle s'approcha de Dactyl et lui demanda.

- Vous ferez préparer le paiement de Dame Kahlo.

Elle s'approcha ensuite d'une servante et lui demanda de dresser une table de victuailles et de boissons dans le jardin. La palfreniére avait sans doute faim. Elle donna également des instructions pour ses accompagnateurs.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrya kahlo

avatar

Féminin Age : 30
Messages : 161
Date d'inscription : 13/02/2010


MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   Mar 14 Déc - 17:38

- Faites comme il vous plaira ma dame. Je serais dans les jardins et je vous invite à me rejoindre dés que possible

Ouf se dit l'elfe qui n'aimait pas être prise au dépourvu.


Le ton était neutre et sans impatience. Asima avait lancé une simple formule d'usage. Elle s'approcha de Dactyl et lui demanda.

- Vous ferez préparer le paiement de Dame Kahlo.

L'elfe regarda s'éloigner déjà la jeune dame parmi ses gens. En deux pas elle eut rejoint Dactyl. Elle le pris par le bras comme la courtoisie en avait l'habitude, mais aussi pour s'assurer être assez proche de lui pour n'être entendue que de lui. Elle chuchota.


Cher intendant des lieux, le mal qui ronge votre maitre me peine énormément. J'espère de tout cœur qu'il s'en remettra. Mais une crainte plane, il m'a demandé expressément deux chevaux. Il c'est montrer fort insistant sur le choix de ceux ci. J'en ai donc conclu qu'il avait des dessins spécifique que je ne veux pas détruire par imprudence. La jeune duchesse est fascinée, mais je ne voudrait pas lui faire de la peine en faux espoir. N'est-il pas possible de voir?

Le vielle homme paru ennuyer, et avant qu'il ne put répondre elle l'implora autant du regard que de la voie.


Faites donc cela pour une amie, je ne l'importunerai pas outre mesure, vous me connaissez bien l'ami. Que gagnerais-je a houspillé cet homme? Indiquez moi donc ou il se trouve et je me chargerai du reste..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chevaux du Duc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chevaux du Duc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [HRP/ Pour le Rp]Les chevaux au moyen AGE
» [Jeux ] La course de chevaux (on cherche les règles)
» 571 - le saviem transport de chevaux
» T'as quoi comme caisse ?????
» WAB American Civil War

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Le Royaume du Cygne :: Florissant :: La ville :: La Citadelle-
Sauter vers: