Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Péripéties et Perles Magiques ( suite )

Aller en bas 
AuteurMessage
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Jeu 9 Sep - 13:17

Précédement

La communauté djinnique était très soudée. Ils se soutenaient les uns les autres, faisaient face aux problèmes ensemble. Tout comme les humains, les elfes, etc. . . Un djinn, si il était de nature farouche, avait moins de mal à faire confiance à un autre djinn, sans doute comprenaient-ils que les "autres" étaient suffisants pour les trahir. Puis, si les autres dragons étaient potentiellement dangereux, elle se demandait comment elle pourrait les préférer à Ourm. Certes il était comme un enfant, mais elle l'appréciait assez pour se souvenir de lui, peut-être que par la suite elle penserait à lui ?

Une fois que saconcentration n'était plus demandée, ils se remirent à parler. Ourm lui confia que la force d'un dragon est presque illimitée. Intérieurement, elle se demandait à quel point cette race pouvait être forte.


« Toi et les tiens êtes vraiment fascinants, dit-elle. Même si certains sont dangereux, j'aimerais mieux vous connaître. Tu te rappelles, le Dragon Noir ? Il faisait peur, mais il était encore plus intrigant. »

Sans que Chiraz ait communiqué le chemin à Ourm, il semblait le connaître aussi bien qu'elle. Elle se demandait si il avait lu dans ses pensées ou si Farahnaz avait également agi sur lui. La deuxième solution était plus probable, Ourm l'aurait certainement prévenue et elle l'aurait senti s'introduire dans son esprit si fermé.


______________

Ils avaient volé longtemps avant d'arriver à destination. Avant cela, ils avaient survolé le Golfe des Sirènes - ils avaient même cru voir un de ces êtres mythiques mais il s'agissait peut-être d'un dauphin -, les plaines verdoyantes d'Eliandre, les duchés de Mavol et d'Aerun, s'arrêtant de temps à autres plus pour Chiraz qui s'affaiblissait que pour Ourm que peu de choses semblaient atteindre, voir rien du tout. Durant le voyage, ils avaient discuté et rit, car malgré les différences ils ne répugnaient pas la compagnie l'un de l'autre.

A présent, les deux compagnons se trouvaient à Winschersberg, le duché maudit. Sa proximité avec le peuple des Vampires devaient être une des causes, mais les voyageurs et les conteurs brodaient bien autour !


« Comme cet endroit semble triste, souffla Chiraz. »

A nouveau, elle usa de l'invisibilité, mais de là où ils étaient l'atmosphère se faisait bien ressentir, et elle était écrasante une fois qu'ils atterrirent.
Chiraz quitta le dos du pégase, se demandant ce qui allait advenir. Elle restait près de lui, car bien qu'il ne fasse pas aussi froid qu'à Florissant, elle commençait à frissonner.
La suite du chemin se faisait dorénavant à pieds. De là où ils étaient il n'y avait pas de villageois, et heureusement ils n'avaient pas à craindre de voir du monde, sauf peut-être des vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Ven 10 Sep - 16:13

Ourm ne le laissait pas paraître, mais il s'attachait à Shereen et si, d'un certain côté, le dragon faisait l'enfant face à une djinna stable et avisée qui aurait paru l'adulte responsable, c'était lui qui, dans son coeur, posait sur Shereen une aile de protecteur. Toutefois, son apparente insouciance était précisément l'une de ses armes pour lutter contre l'attachement que son coeur était facilement enclin à toucher.

Mais en lui demandant de parler de lui en tant que dragon, la djinna passait la plupart de ses défenses, et Ourm pouvait parler de lui au travers des généralités draconiques le concernant.


D'une certaine manière, toute créature vivante est fascinante ! Il suffit de chercher vraiment à la voir et à la comprendre. Moi-même, je n'ai pas fait attention aux djinni plus qu'aux tourbillons de sable dans le désert, mais il a suffit d'une rencontre pour apprendre qu'une djinna comme toi pouvait être aussi complexe et fascinante qu'un dragon peut l'être...

Il tourna légèrement la tête vers elle et elle put distinguer un timide sourire, assez surprenant sur une tête de cheval.

Enfin, c'est compliqué. En fait, je connais peu les dragons de couleur. Et un dragon noir comme celui que nous avons rencontré est bien plus qu'un dragon de couleur noire. Son apparence le veut... Mais au dedans de lui, il avait la force de quinze dragons. Personne ne pourrait le vaincre seul... C'est un Maître Gardien, qui ne vit pas pour lui, mais pour la tâche dont il a la garde.

Ici, les dragons de couleurs ressemblent un peu à des humains dont la force et les capacités auraient été décuplées. Peut-être qu'un dragon blanc comme moi ressemble un peu à un elfe décuplé ? Ou peut-être, comme une humaine plutôt qu'un humain. Mon coeur se sent généralement chez lui en compagnie des coeurs de jeunes filles. Mais en d'autres moments, j'ai envie de cracher du feu et de rugir haut dans le ciel, et ma violence me fait me sentir très différent. Puis je remarque une fleur, la respire avec douceur et rêve en contemplant le ciel...

***

Ils ne s'étaient pas ennuyés durant le vol, et quand ils ne discutaient pas, ils admiraient les beaux paysages qu'ils traversaient, rythmés par leurs quelques haltes. Ils ne s'arrêtaient jamais pour dormir, et si la djinna sommeillait, c'était en vol, bercée par l'ample mouvement des ailes.

Ils se taquinaient également et les oiseaux entendirent plus d'une fois des éclats de rire portés par les vents. Il arriva pourtant un moment où il n'y eut plus d'oiseaux, et finalement plus de sujets de conversation, et la mélancolie prit le dessus du rêve. Ils étaient arrivés dans un endroit clairement lugubre, et Ourm n'avait plus de tout envie de voler ou de chanter.


Comme cet endroit semble triste, souffla Chiraz.

Comme le chant du monde est discret en ces lieux, murmura Ourm.

Il faisait froid et humide à l'extérieur comme à l'intérieur de toute chose. Le coeur de la djinna et du dragon semblaient être les seuls oasis de chaleur à des lieues à la ronde. Ils marchèrent sans trop parler, Ourm réchauffant Shereen avec une aile, mais il s'arrêta bientôt. Le spectacle du doux blanc pégase au milieu d'un marécage sinistre était particulièrement saisissant.

C'est horrible ! Je ne peux pas être comme ceci dans un endroit pareil !

Le pégase frissonna, puis grandit et changea de couleur. Sa fourrure devint alezane, et ses plumes rousses. Puis il rapetissa un peu, perdit ses plumes, gagna des rayures et une allure féline, et un tigre se tint soudainement à ses côtés.

Je me sens mieux comme cela, et puis, je suis surtout moins voyant. Ce pays est tellement noir... En plus, il sent le vampire, même si je ne crois pas qu'il y en ait. Tu peux monter sur mon dos si tu le désires. Ce n'est pas un pays de dragons, mais encore moins un pays de djinni, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Lun 13 Sep - 15:02

Après l'avoir approuvée, Ourm se rendit compte qu'un pégase se promenant en plein milieu du monde n'était pas chose courante. Même Shereen, pourtant attentive, n'y avait pas pensé.
Le dragon abandonna son apparence fabuleuse pour un animal plus réaliste mais pas plus approprié dans un territoire si éloigné des terres chaudes.


« Ne pense pas être plus discret, se moqua-t-elle gentiment. »

La djinna appréciait les félins plus que toute autre espèce, ainsi que les volatiles. Elle était ravie d'avoir la présence d'un fauve à ses côtés, d'une couleur si vive et chattoyante ! Même si un tigre n'est pas des plus discrets, elle s'en fichait, se serait-ce que pour satisfaire son plaisir personnel.

« Je me sens mieux comme cela, et puis, je suis surtout moins voyant. Ce pays est tellement noir... En plus, il sent le vampire, même si je ne crois pas qu'il y en ait. Tu peux monter sur mon dos si tu le désires. Ce n'est pas un pays de dragons, mais encore moins un pays de djinni, n'est-ce pas ? »

Pour être noir, ce pays l'était bel et bien ! Et ceux qui pensaient que la végétations n'avaient pas de sentiments, les arbres allentour ainsi que chaque brin d'herbe semblaient en avoir absorbé une bonne partie. Plus tôt, Ourm avait dit que le chant du monde est discret. La djinna était bien d'accord, seulement un autre chant se laissait entendre, une triste mélopée qui dansait mollement près d'eux. La mélancolie allait se dépeindre dans le ciel grisâtre où le soleil avait du mal à percer. . .
Shereen s'installa à nouveau le dos du tigre, caressant dans un simple réflexe la douceur de son neveau pelage.


« En effet, ce n'est pas un pays qui convient aux êtres chauds, répondit-elle. »

Elle n'aimait pas la tristesse qui se racontait autour d'eux et, fait étrange : pas une fleur n'était sortie de son boutton. Aucun parfum doux, aucune chaleur, peu de lumière, hormis le dragon et la djinna.

Au fur et à mesure qu'ils progressaient, ils reprirent leur conversation, lentement d'abord, puis avec plus de joie. Heureusement que la gaieté ne les avait pas totalement abandonnés car le décor était bien planté pour la dépression. C'était peut-être aussi du à la croissante énergie de l'arme de l'Aube. . .

« Nous ne sommes plus seuls, constata-t-elle. »

Ils étaient à une dizaine de mètres d'une grotte lorsqu'elle put conclure cela, mais Ourm avait du le sentir également. On aurait qu'il y avait la joie d'une rencontre, d'une visite tant espérée. Les deux voyageurs étaient les bienvenus, ce qui était somme toute assez surprenant ! Shereen demeurait malgré cela méfiante, supposant qu'il pouvait s'agir d'un sortillège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Mar 14 Sep - 15:23

Heu. Si, si... Le roux et blanc tigré est moins voyant que le blanc pur !

Un peu moins voyant alors...!
répliqua la djinna gaiement.

Le dragon chercha à la taquiner en retour, mais ne trouva rien, et dut se résoudre à conclure qu'il restait, au moins, dix fois plus voyant qu'elle. Toujours est-il qu'il préférait être vu franchement par des êtres contre qui il pouvait se défendre, plutôt que risquer de se faire voir par des êtres contre qui il ne pouvait pas faire grand chose. D'autant que sous sa forme de pégase, il ne pouvait faire de mal à personne ou presque. C'était réciproque, peu de personnes lui auraient fait du mal sous cette forme. Mais il n'était pas seul, et il se sentait un tel devoir de protection qu'un grand tigre lui paraissait tout juste suffisant.

La djinna finit par chevaucher le tigre, et Ourm se rendit à peine compte de son poids. Il sentait sa chaleur en revanche. Elle rayonnait dans son épaisse fourrure. Quand elle le caressa, il se mit spontanément à ronronner, mais il s'interrompit d'un air gêné en se raclant la gorge. Ce n'était pas une forme qu'il avait l'habitude de prendre et il sentait des instincts surgir par intermittence. Au moins, une force immense le parcourait et il avait la satisfaction de se sentir à la hauteur d'un protecteur.

La terre semblait ici pleurer. En vérité, même au cœur de l'été, le soleil lui-même ne devait pas rayonner davantage que les deux compagnons. Le soleil semblait peu préoccupé de briller en ces terres qui ne l'accueillaient pas. C'était une conclusion que le dragon aurait pensé très triste, mais avec la djinna, les heures mélancoliques fondaient comme neige au soleil, au point qu'il finit par lui dire en riant :


Je suis sûr que si tu t'asseyais là quelques mois, toutes les fleurs alentour se mettraient enfin à fleurir !

Il stoppa net face à une soudaine petite grotte. Le tigre ne marquait aucune expression et ne répondit pas à la djinna. Il reniflait avec attention. Enfin, il releva la tête.

Si tu sais quoi faire, dis-moi, et je te suivrai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Jeu 16 Sep - 13:37

Ourm ne laissait pas parraître si, oui ou non, il "la" sentait. Il se contenta de la laisser prendre les directives. Elle en avait l'habitude, son caractère dominant le démontrait assez bien.

Elle descendit du tigre, avançant prudement. Plus elle avançait, plus la joie grandissait. Pas la sienne, ni celle d'Ourm. C'était comme si quelqu'un les attendait. Tout était conçu de façons à ce qu'on se sente bien, petit à petit l'herbe semblait plus verte, la lumière céleste perçait les branchages. . .

Shereen se tourna vers Ourm, légèrement anxieuse. Il semblait toujours sur ses gardes.


« On entre, décida-t-elle. »

La djinna continua d'avancer puis s'immobilisa. Elle sentit comme un fil tendu sous son pied, malgré la semelle. Aussitôt elle recula.

« On a raison de se méfier. . . dit-elle, toujours en pleine réfléxion. Il s'agit bel et bien d'un piège ! »

Elle regarda au sol : rien.
Alors Shereen se baissa, tâta l'herbe, à la recherche de ce fil invisible, et enfin pinça dans le vide. Quand elle se releva, empoignant du vide, elle tira. De prime abord elle paraissait pour une folle, mais plus elle tirait, plus le décor illuminé disparaissait, et la pièce manquante du puzzle apparaissait : un endroit triste, terne, comme le reste de la forêt. Dans ses mains, Shereen tenait à présent une toile d'araignée scintillante, qui rétrécissait petit à petit. Ils venaient de démasquer la supercherie, pourtant elle souriait, heureuse.


« Une Toile de Rêves ! Il faut des années avant d'en faire une ! expliqua-t-elle. Cet objet est si rare, même une vie de dragon peut passer à côté de cette splendeur ! »

L'objet en question n'avait plus que la taille d'un mouchoir, qu'elle plia avant de le ranger dans sa besace.

« On a peut-être à faire à un maître de l'illusion. . . constata joyeusement Shereen. »

De ça elle n'avait pas peur. Elle était dans son domaine, 30ans dans une lampe à créer des mirages ainsi qu'à les défaires l'avait rendue experte dans cet art.
Cette fois, rien ne pouvait les empêcher d'entrer, mais leur prudence s'était accrue. Ils seraient plus enclin à détecter les pièges dorénavant.

Les compagnons pénétrèrent dans la grotte, un long tunnel sombre, sans rien de plus que les ténèbres comme hôtesses. Pas de chauve-souris ni autres animaux apparement.

« Peux-tu voir dans le noir ? demanda-t-elle à Ourm. »

Elle hésitait à gaspiller son énergie en transformation, la djinna n'était pas des plus douées en métamorphose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Jeu 16 Sep - 14:57

Ourm suivit docilement la djinna, mais sursauta très haut à l'évocation du piège. Il se hérissa des moustaches à la queue et tourna autour d'elle avec la tête dressée et les canines au clair, mais Shereen se contentait de danser au ralenti avec un petit sourire sur les lèvres.

Il s'assit donc, un peu vexé de son agitation superflue, et la regarda faire. À sa grande surprise, la djinna finit par mettre le paysage dans sa poche.


Eh bien mince alors ! Rhô... J'ai horreur des illusions... Dans ma forme draconique, je ne peux d'ailleurs jamais me faire avoir. Quel dommage de devoir abandonner un corps si parfait, tout de même.

La djinna semblait aussi joyeuse qu'une enfant ayant trouvé une pièce d'or sur le chemin.

Mais ce n'est pas un piège alors. Cela ressemblerait plutôt à de la bienvenue. Encore que s'il faut véritablement des années pour faire cette petite chose, alors le propriétaire risque de ne pas être très content que tu la prennes, non ?

Les deux amis pénétrèrent prudemment dans le couloir sombre.

Bien sûr que je sais voir dans le noir !

Puis, après une courte réflexion, meublée d'un bruit de choc, d'un tigre qui tombe, puis d'un grommellement :

Grrr... Enfin, pas en tigre. Il suffirait d'un peu de magie, mais avec de grosses pattes, ce n'est pas évident du tout... Attend, il y a plus simple.

Un souffle d'air caressa la djinna, qui vit soudainement apparaître deux yeux brillants dans l'ombre.

N'aie pas peur, ce n'est que moi ! Le dragonnet est une forme sympathique, avec les avantages du dragon et à peine plus que l'encombrement du tigre. En fait, nous sommes...

Il s'interrompit brusquement.

Arg ! Nous sommes dehors ! Encore une illusion... Une illusion tissée autour d'un point très lumineux, là devant. Si cette illusion vient aussi d'un mouchoir, alors, vu la puissance, c'est un mouchoir grand comme un château. Si tu ne vois toujours pas, tu peux monter sur mon dos pour éviter... de dangereux croche-pattes, grr. Mais je te préviens, sous cette forme je ne suis plus vraiment confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Ven 17 Sep - 20:28

Shereen s'abstint de donner son avis. Elle n'était pas très bavarde d'habitude et échanger sur l'éventualité d'un danger n'était qu'une perte de temps car elle restait plantée dans ses soupçons jusqu'à preuve du contraire.

A présent, elle imaginait que cette toile était un apât. Ceux qui tombent dans le piège sont des proie. Près d'eux, il y avait un prédateur. Sa méfiance ne baissait pas quand de telles idées faisaient la java dans son esprit.

Dans la noirceur de la grotte qui n'en était pas une, la djinna ne pouvait que deviner la présence d'Ourm au son de sa voix, puis de sa chute. Elle ne put se retenir de pouffer face à l'assurance de sa voix puis du comique de sa maladresse. Il jugea préférable de changer d'apparence, celle d'un dragonnet. Shereen ne pouvait en voir que les yeux mais elle se demandait à quoi il pouvait bien ressembler en cet instant. Au moins, maintenant, ils ne se feraient plus avoir par d'autres mirages. La preuve. . .


« Arg ! Nous sommes dehors ! Encore une illusion... Une illusion tissée autour d'un point très lumineux, là devant. Si cette illusion vient aussi d'un mouchoir, alors, vu la puissance, c'est un mouchoir grand comme un château. Si tu ne vois toujours pas, tu peux monter sur mon dos pour éviter... de dangereux croche-pattes, grr. Mais je te préviens, sous cette forme je ne suis plus vraiment confortable. »

Shereen avait écouté attentivement les explications, elle fut très énervée de s'être fait avoir. Alors après toutes ces années elle était toujours aussi nulle ? Elle se concentra, jusqu'à distinguer le point lumineux en question. Après un temps de silence à ruminer secrètement sa stupidité, elle répondit :

« Ca ira. En restant au sol, je sentirais mieux ce qui se passe autour de nous - elle se tut un instant et reprit : Ourm, c'est bizarre comme sensation, mais j'ai un. . . »

Elle cherchait ses mots sans les trouver tandis qu'ils prenaient la direction de la jolie boule de lumière.

« Un mauvais presentiment. Ce n'est pas une illusion, ça au moins. Sauf si je suis devenue plus bête que je ne le pense. Si on l'éclatait, la lumière reviendrait là où elle a été prise, tu ne penses pas ? »

Après un bref grognement draconique, il y eu un autre grognement pas draconique.

« Ourm ? interrogea Shereen. »

La sphère lumineuse éclata seule de façon aveuglante. Le réflexe de la djinna fut de se couvrir les yeux. Quand elle les rouvrit, elle fut étonnée de se retrouver dans un temple. Après une remise en question, une arme de l'Aube méritait bien quelques égards. . . le plus surprenant était l'architecture assez récente pour l'âge d'une relique antique. Dernière surprise : le Gardien. Il était escorté de deux lionnes noires, qu'elle prit d'abord pour des panthères, lui-même vêtu de noir à la mode Kaliornienne. Si il n'y avait que ça d'étonnant, ça aurait suffit. Il y avait juste un hic. . . Si Shereen avait été un homme de 40ans, elle aurait la même tête que le Gardien, à quelques traits et à la couleur des yeux près - les siens étaient noirs intense. Posté devant un autel de marbre blanc, l'homme observait ses deux visiteurs. Sur son visage se dépeignait cette malice semi-moqueuse, bien propre à la djinna. Un fin sourire aux lèvres, il déclara :

« Vous en avez mis du temps. . . j'ai presque oublié ce que vous êtes venus chercher. . . »

Shereen leva les yeux vers Ourm, ne supportant plus la vision de cet homme étrange. Peut-être était-ce une énième illusion et qu'il ne le voyait pas ? Quoiqu'il en soit elle n'était pas prête de parler, et à l'expression du dragon le Gardien était bien réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Sam 18 Sep - 9:33

Le dragon sembla déceler de l'agacement dans la réaction de la djinna à la seconde illusion. Il espéra qu'elle ne remettait pas en doute ses propres talents car, même en dragon, il aurait été bien incapable de retirer la Toile de Rêves. Il se contentait de voir. Sans compter que sous la forme draconique, il avait peu de dextérité manuelle... Sous la forme elfique, il perdait beaucoup des dons innés des dragons mais pouvait plus facilement canaliser et choisir sa magie. Les deux formes étaient complémentaires. Seulement, il était épuisant de passer trop souvent d'une forme à une autre, et il valait mieux compter sur un partenaire. Et si la djinna se faisait moyennement confiance, elle n'en exprimait pas moins une très grande force. Ourm se demandait à quoi pouvaient bien ressembler les djinna les plus puissants, au vu des pouvoirs qu'il pressentait déjà en Shereen.

Tout à ses réflexions, elle l'interrompit soudain, mais il n'eut pas le temps de vraiment répondre. Il prenait généralement son temps, et sous forme draconique il était tout à fait lent, surtout comparé à la djinna, à la vivacité d'un petit oiseau. Il se retrouva dans un temple étrange et lumineux, face à trois gardiens.

Le Gardien majeur avait des traits étonnamment familiers... Il étouffa un petit grognement lorsqu'il fit le rapprochement. À l'évidence, cela n'était pas par hasard. Il testa son intuition en se dirigeant vers eux ; le plus grand l'ignora et les deux plus petits grognèrent sourdement en sa direction. Visiblement, c'était Shereen qui était l'interlocutrice.

Le dragonnet se redressa de toute sa hauteur, debout sur ses pattes arrière. Il était très beau dans la lumière du temple, comme une icône de pierre qui aurait soudainement trouvé la vie. Ses écailles blanc pur semblait d'ivoire, mais ses épines dorsales gris sombre ajoutaient un léger aspect inquiétant. Sa queue, particulièrement longue, partait en dégradé vers le doré, et se terminait en pointe. Ses griffes noires frottaient contre le sol, de petits crocs brillants dépassaient de son long museau effilé, mais il ne portait pas encore de cornes. Ainsi devait-il naturellement paraître, il y a très longtemps, quand les éclats de coquille de son oeuf étaient encore dispersés quelque part. Il clignait de ses yeux bleu clair, comme ébloui par la lumière, mais semblait ne rien perdre de chaque situation, vigilant bien que très immobile, comme une statue de bronze.

Il se dirigea alors noblement vers la djinna et se coucha à ses pieds, bien qu'en redressant haut la tête ; à cet instant le Gardien, subitement très sérieux, se remit à parler.


Il ne la touchera jamais. Tu seras la porteuse. Le sens de ce prêt obéit à de très hautes augures. Il semble que vous lui ferez du bien : elles ne sont pas faites pour rester trop longtemps dans l'ombre. Leur flamme gagne en puissance et pourrait finir par dépasser la capacité de leur enveloppe physique. Il se peut que les Concepteurs ne s'imaginaient pas qu'on puisse ne pas s'en servir durant si longtemps...

Puis il reprit un air un peu taquin, comme s'il ne pouvait s'empêcher de se moquer gentiment de la djinna.

En revanche, il vaut mieux pour vous que vous ne tardiez pas à me la rendre. Et si vous osez l'utiliser en dehors de votre premier but, et que je dois venir la chercher moi-même, je vous certifie votre perte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Dim 19 Sep - 21:56

Le blanc épuré des écailles d'Ourm s'alliait parfaitement au marmbre immaculé de la salle. Pour un peu plus et on penserait que ce fut exprès. Jamais elle n'avais vu de dragon, le spectacle lui plaisait assez bien qu'elle soit également captivée par son double masculin. Les nuances qui paraient le dragonnet étaient belles, ni trop voyantes ni pas assez. Par contre il n'avait pas de cornes, ce qui intriguait la djinna.

Les panthères étaient en position de défense, un geste de travers et elles bondissaient sans l'accord de leur maître. Ourm, quand à lui, se plaça aux pieds de la djinna, non comme un serviteur mais bien en tant que protecteur. C'est ce moment que choisit le Gardien pour donner des indications aux deux amis, insistant par instant, surtout sur l'importance de leur mission.
Il poursuivit, avec un ton moqueur trop familier, un peu comme celui qu'elle employait.


« Nous ferons attention, promit-elle. »

Ensuite elle ne dit plus rien, à la fois intimidée et curieuse.

« Cher ami, je suis bien content de vous revoir, dit-il à Ourm, plus détaché. Vous ne me reconnaissez pas, en revanche toi - à Shereen - tu n'as pas d'excuses. Il la regarda, faussement perplexe. Le Rachax m'avait juré que nous avions les même traits, pourtant je ne vois pas trop de similitudes. »

Il se retourna pour se saisir d'un fourreau. Avec précaution, il le passa dans les mains de la djinna. Elle avait sur son visage la moue d'un enfant dubitatif.

« Pardonnez-moi. . . pouvons-nous savoir qui vous êtes ? »

Tour à tour, le Gardien planta son regard dans celui d'Ourm et Shereen. Il prit une petite inspiration puis déclara :

« Pour l'un je suis un ami. Autrefois, il m'a connu dans l'enveloppe d'un lion. Pour l'autre, je suis le père. Partez maintenant, votre quête est longue. »

La djinna ne le salua pas et retourna sur ses pas. Son visag n'affichait aucune expression, son esprit s'interrogeait vaguement. L'homme ne parut pas surpris de cette attitude. Avant que Ourm ne s'en aille il lui sourit.

« Merci de prendre soin d'elle. »

Les ténèbres revinrent tandis que le djinn et ses deux protectrices disparaissaient. La Toile de Rêve, il n'en avait pas réellement besoin, du moins pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Lun 20 Sep - 16:34

Ourm ouvrit grand ses yeux lorsque le Gardien révéla son identité.Il entrouvra la bouche mais aucun son n'en sortit. L'attitude de Shereen ne fit que renforcer sa stupéfaction, et tandis qu'elle s'en retournait sans autre forme de pensée, il resta planté là, devant un ami qu'il n'avait pas vu depuis des siècles, jamais découvert sous une autre forme que le grand félin, et dont il n'aurait jamais imaginé la parenté avec la jeune djinna.

Merci de prendre soin d'elle, ajouta le Gardien.

Shereen se dirigeait d'un air insouciant vers la sortie, tenant l'épée dans son fourreau, avec précaution mais sans considération particulière. Ourm voulut répondre, mais son interlocuteur disparaissait déjà avec ses deux panthères. C'était probablement mieux ainsi, car il aurait sans doute bégayé.

Ce qui lui arriva quand il rejoignit la djinna, au pas de course.


Mais... Heu. Enfin, tu ? Ah... Si on m'avait dit que... Mais dis donc, il est sacrément vieux alors, ton père ! Mais j'avoue que je comprends peu de choses... Vous êtes en froid ?

Un regard noir fut la réponse ; il se fit tout petit et manqua trébucher. Quoi qu'il en soit, tout se déroulait bien. Ils avaient en leur possession, bien que provisoirement, l'outil de leur délivrance. Mais la puissante et auguste lame pouvait aussi être l'instrument de sa perte. Par ailleurs, elle avait sans doute, par le passé, déjà tué des dragons. Cela le fit frissonner. Une lame tueuse de dragons tout à côté de lui...

Lorsqu'ils se retrouvèrent dehors, aux portes de la fausse grotte, à l'endroit où la Toile de Rêves les avait pris dans ses filets, une sourde appréhension alourdissait l'atmosphère. Le dragonnet se hissa sur ses pattes arrières et regarda attentivement l'horizon. Lorsqu'il se reposa sur ses quatre pattes, il avait l'air un peu grave.


J'ai promis à un vieil ami de veiller sur vous...

Commença-t'il, heureux de se raccrocher sur ce bon prétexte, car la djinna ne lui avait jamais demandé de veiller sur elle et, la connaissant maintenant un peu, elle ne risquait pas de lui demander de sitôt.

Aussi, je refuse qu'il vous arrive malheur et...

Drapé dans sa dignité de dragon, la vouvoyant avec un air de protecteur supérieur, il ne réussit qu'à lui faire froncer les sourcils. Décidément, il avait des manières de dragon dont il fallait absolument se défaire. Il se reprit et abandonna son superbe pour plus de simplicité.

Bien ! Bon. Chère amie, un choix doit être fait, veux-tu le prendre ? Le mien est de te protéger, bien que tu sois puissante par toi-même, et beaucoup plus puissante que moi avec cette Arme entre les mains. Deux groupes d'hommes se dirigent vers nous, et un troisième groupe qui semble comporter...

Il fronça du nez, d'un air de dégoût manifeste. Il n'aimait pas du tout ce groupe là. Il claqua plusieurs fois des dents dans leur direction.

Bref. En fait, il faudrait fuir. Mais j'ai horreur de fuir. Si tu me dis de fuir, je fuirai. Mais par moi-même...

Il se campa devant elle, d'un air patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Mer 22 Sep - 12:03

Ourm n'était pas le seul à être embrouillé. La djinna, bien qu'elle gardait le silence, ne comprenait pas mieux la situation que lui !
Déjà qu'elle ne pouvait pas se répondre, alors le faire pour Ourm n'était pas évident. Si ils étaient en froids ? Elle l'ignorait, mais sans trop le vouloir elle assena un regard noir au dragon. Il su que trop bien qu'insister ne serait qu'envenimer les choses.

Une fois qu'ils furent en dehors de la grotte, Ourm changea subitement d'attitude. Il semblait avoir repérer un quelconque problème, mais elle ne le lui demanda pas.
Il reprit une position plus normale, à peu près à la hauteur de Shereen, puis avec un air solennel :


« J'ai promis à un vieil ami de veiller sur vous... »

Ah, maintenant, il la vouvoyait. Elle butta plus sur cela que sur le verbe " veiller ". Inutile, car seule elle ne craignait rien.

« Aussi, je refuse qu'il vous arrive malheur et... »

La djinna avait l'air énerver, mais non. . . Elle cherchait à savoir ce qui arrivait à Ourm, le petit dragon perturbateur. Au moins, ce visage lui fit remettre pieds sur terre.
Le changement était assez drôle, rapidement il recouvra son comportement normal, plus simple, et il lui expliqua la situation. Shereen s'interrogeait sur la façon dont il procédait pour les détecter, ainsi que sur le troisième groupe aux bagages douteux.


« Parle-moi du troisième groupe, demanda-t-elle. »

Certes, trois hordes de méchants arrivaient de part et d'autres, mais les deux jeunes gens se retrouvaient à faire causette. Ourm n'avait pas l'air pressé, pas plus que la djinna. Quand il eût finit, elle proposa :

« L'arme est trop dangereuse pour que j'en fasse n'importe quoi, et je n'en ai pas d'autre, mais. . . - elle passa la anse du fourreau sur son épaule. Restons, conclut-elle. »

Il y avait encore la possibilité de se rendre invisble, mais c'était un sort qui demandait beaucoup de concentration. Penser à chaque millimètre qui devait être caché dans un état instable psychologiquement n'était pas envisageable.

« Je vais créer une diversion. . . »

Pour se faire, il y avait plusieurs étapes. D'abord, prendre conscience de chaque être, exclure Ourm du réseau qu'elle créait, juste par pévention. A présent, chacun d'entre était relié à elle, il verrait ce qu'elle voulait le faire voir. Ils étaient proche d'eux, les deux amis pouvaient les appercevoir, et vice versa. Dans un second temps, Shereen créa le mirage : un simple tramblement de terre, mais redoutablement efficace. Les hommes perdaient leur équilibres, poussaient des cris de stupeur. . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Mer 22 Sep - 16:43

Sans se presser, comme s'ils étaient en train de bavarder sur un balcon du palais de Shereen, Ourm expliqua que le troisième groupe confirmait les manigances ou traités winschesbergiens en faveur des vampires, et qu'il comportait une bannière dégoûtante.

Encore qu'il n'y a qu'un exemplaire de chaque. Un vampire et une bannière. Je ne sais pas lequel des deux je déteste le plus...

Il sembla réfléchir à la question, mais les assaillants arrivaient, et Shereen commença quelques étranges préparatifs qui intriguèrent le dragon.

Il acquiesça sa prudence concernant l'Épée, et se redressa fièrement à la proposition de rester. Il avait beau être un dragon subtil, il restait un dragon, et des gens se précipitant sur lui en hurlant, alors qu'en plus il protégeait quelqu'un, cela le mettait en rogne.

Lorsque le mirage naquit, il comprit les manigances de la djinna, et se redressa une seconde fois avec majesté. En quelques instants, il avait de nouveau changé de forme, mais s'affaissa en maugréant. Il se releva en pestant sur le fait qu'il était épuisant de changer trop souvent d'apparence, mais le premier groupe d'ennemis sembla lui faire regagner son énergie.

Les hommes étaient déjà très désorientés par les tours de la djinna, aussi, quand ils virent, en plus, foncer sur eux un tigre blanc de la taille d'un cheval, ils préférèrent rebrousser chemin aussi vite qu'ils étaient venus. Les membres de la deuxième troupe furent, pour le principe, un peu plus courageux, mais pas beaucoup plus longtemps, et rejoignirent avec soulagement leurs camarades fuyards, ne laissant au tigre que quelques estafilades qui rosissaient son pelage d'ivoire rayé.


Ah, elle est belle, la bienvenue du Winschesberg ! Quand je pense que c'est un duché cygnac ! Je préfère de loin les nobles soldats de Florissant que ces rustres !

Il se rapprocha de la djinna, apaisé.

Félicitations à toi ! Ceci étant fait, nous pourrions éventuellement prendre certaines précautions...

Le troisième groupe n'était pas de le trempe des deux autres. On discernait d'ailleurs un homme à cheval avec un bâton noir, d'un style qui semblait maîtriser la magie, dont l'attention était toute entière tournée sur la djinna... ou l'objet qu'elle portait.

La tactique draconique est de foncer dans le tas. Mais je suis relativement fragile sans mes écailles, et je n'aime pas du tout l'air du grand monsieur, entre autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 27
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Ven 24 Sep - 19:14

Shereen souffla en voyant les hommes s'en aller en hurlant. Le duo d'illusion et du tigre géant les avaient énormément perturbés, au point qu'ils ne pouvaient plus leur faire face. Les plus braves n'avaient pas pu supporter la vision du grand fauve et s'en étaient allés aussi vites que leurs prédécesseurs. Apparement ils avaient fait face au plus facile vu la vitesse à laquels ces courageux guerriers s'enfuirent.

Elle sourit à la remarque d'Ourm. Et elle le comprenait. Ces lâches n'avaient rien à voir avec Les soldats du duché blanc.Il en était de même pour le troisième groupe, car ceux-ci voulaient s'attaquer à deux pauvres voyageurs, impuissants, si faibles. . . ( mon but, c'est de mettre les lecteurs de mon côté Very Happy ).


« La tactique draconique est de foncer dans le tas. Mais je suis relativement fragile sans mes écailles, et je n'aime pas du tout l'air du grand monsieur, entre autres choses. »

Pareil pour Shereen ! L'épée était le pire aimant d'attention qu'elle n'ai jamais porter.

« Il n'a pas l'air très aimable, concéda-t-elle. Mais comment ont-ils pu savoir que nous étions là ? »

Elle regardait le sorcier dans les yeux, il en faisait de même, et cette lutte silencieuse prit fin très brusquement. La djinna sentait que l'homme s'immisciait dans son esprit. Automatiquement ses yeux se fermèrent, puis elle les rouvrit. Le cavalier donna l'ordre à ses hommes de charger, alors elle choisit ce moment pour placer un bouclier de feu, très bref qui arrêta temporairement les assaillants.

Le sorcier avança pour se démarqer des autres tandis qu'autour de lui place se faisait. Ourm n'avait pas l'air d'apprécier ce rapprochement, montrant des crocs aussi longs que des poignards.
L'homme brandit son bâton sans quitter sa monture. Il récitait une incation étrange, mais Shereen n'avait pas dit son dernier mot.

Elle se plaça très près d'Ourm, posant une main sur sa fourure hérissée. A nouveau elle ferma les yeux pour s'établir mentalement avec le tigre.


« Ils ne comptent que sur leur nombre. . . je vais semer le trouble chez sa monture. Si il rate son sort, ça peut lui être fatal. . . »

Elle quitta l'esprit du dragon, essayant de pénétrer celui du cheval. Bizarrement, il y eut une faible résistance, sûrement du à son éducation. Heureusement elle réussit, l'animal prit de panique se cabra, se débattant sauvagement, jusuq'à faire tomber le sorcier à terre. Les autres cavaliers qui l'accompagnaient eurent le même sort, et ce fut bien vite l'anarchie. La djinna monta sur le dos du félin, le prenant pas le col.

HJ : je te laisse imaginer les répercussions ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourm

avatar

Masculin Age : 36
Messages : 108
Date d'inscription : 20/04/2010


MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   Sam 25 Sep - 9:21

La première partie du spectacle était vraisemblablement l'apéritif, et le plat de résistance pouvait réserver quelques os ou arrêtes pointues... Mais peut-être le dragon sous-estimait-il encore la djinna.

« Facile : cet endroit devait déjà être surveillé quand nous sommes arrivés. Mais si le Gardien ne nous a rien dit, c'est qu'il jugeait probablement que nous n'avions rien à craindre. »

Les deux pauvres voyageurs, impuissants et si faibles, qui avaient mangé deux contingents armés comme en guise de petit-déjeûner, et s'attaquaient maintenant à une cavalerie protégée par mage, devisèrent à nouveau calmement, jusqu'à ce que le magicien soit à portée de regard de Shereen.

Le duel entre les deux était captivant. Une force énorme agitait l'atmosphère. Le magicien était visiblement puissant, mais il avait commencé par une grossière erreur : celle d'être trop confiant en sa propre force et surtout celle de juger Shereen comme une simple jeune femme.

Il s'en rendit probablement compte, en tous cas il fit charger tous ses hommes. Ourm s'élança. Bien que tigre géant, il aurait été probablement assez, voire beaucoup, mal en point après avoir reçu sur le dos une charge entière de cavalerie. heureusement pour lui, un bouclier flamboyant arrêta net la charge ennemie.

Le magicien semblait très en colère. Il avança vivement, nullement impressionné par le bouclier de flammes. Le tigre, entre lui et Shereen, tempêtait, crachait et faisait montre de ses crocs étincelants.

Tout alla finalement très vite. Astucieuse, la djinna détourna les protections du magicien pour s'occuper de leurs montures. La pagaille fut indescriptible, d'autant que le sorcier en perdit son bâton, qu'une boule de feu vint foudroyer. Les hommes, désorientés, dont l'affolement ne faisait d'ailleurs rien pour rassurer leurs montures qui s'enfuyaient dans tous les sens, eurent droit à un spectacle largement suffisant pour leur faire prendre le parti de leurs montures, c'est-à-dire, courir. Le grand tigre s'élançait en effet sur eux, chevauché par la djinna qui arborait une mine terrifiante avec de longues flammes illuminant son corps et lui donnant un aspect surnaturel, plus effrayant encore que sa monture rugissante. Qui avait affaire à la magie djinnique réfléchissait à deux fois avant de contrarier à nouveau un djinn. La rumeur de l'air véhiculait un rire joyeux, le rire du Gardien, un rire puissant et empli de fierté.

La contre-offensive à terme, finalement, le tigre continua sur sa lancée, galopa de plus en plus vite, et sauta haut dans le ciel. Se muant en pégase, il s'élança vers le firmament en direction des étoiles de Kaliorn.

Une voix faible parvint aux oreilles de la djinna:

« Voyage sans escale... Je pense que je vais dormir en vol... Et je dormirais encore quelques jours chez toi... Je n'ai pas été aussi fatigué depuis vraiment très longtemps... »


Suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.eklablog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Péripéties et Perles Magiques ( suite )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Péripéties et Perles Magiques ( suite )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DBZ la suite par des fans
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» [Blog] La suite d'une longue histoire
» [Rp] Demande de renseignement suite à décès
» Devian - Escroquerie[classé sans suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Le Royaume du Cygne :: Winschesberg-
Sauter vers: