Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ASHGABAD, La Ville aux Mille et un Génies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiraz Abd'Al Tahar
// Modérateur ~
avatar

Féminin Age : 26
Messages : 355
Date d'inscription : 02/01/2010


MessageSujet: ASHGABAD, La Ville aux Mille et un Génies   Mar 21 Sep - 8:55



Nom du Forum : Ashgabad, la ville aux mille et un génies

Lien : http://ashgabad.forumactif.com/

Type de forum : RPG Fantastique

Contexte : Il fut un temps où nous autres, génies, vivions en paix. Nous étions de puissantes forces de la nature, nous naissions des arbres et des fleuves, nous vivions au cœur de chaque chose et pouvions prendre n'importe quelle forme qui nous seyait. Nous modifions la vie et la terre pour harmoniser le monde à l'image que nous voulions lui donner. Jadis, nous avions cette force, et le monde entier en profitait. Nous n'étions déjà pas très nombreux alors, mais notre faible nombre nous permettait de faire des miracles que tu ne pourrais même pas imaginer...

Pourtant, toutes les bonnes choses semblent toujours devoir avoir une fin. Et notre histoire ne fit pas exception à cette règle.

C'était il y a bientôt six siècles. Les génies vivaient en paix avec le monde, et les humains ne connaissaient leur existence que par de ponctuelles apparitions. Cependant, l'un de nous, un jeune génie solitaire du nom de Torakiel se rapprocha beaucoup plus que de coutume de la race humaine. Il en côtoya certains membres pendant de nombreuses années et, par cette nature empathique qui est l'essence même de notre race, il absorba en lui certains comportements typiquement humains. Parmi eux, l'ambition, la haine, la vengeance...

Bientôt, aiguisant ses pouvoirs combatifs comme aucun d'entre nous, il décida que sa puissance magique faisait de lui le chef naturel des génies. Il attaqua et réussit à soumettre de nombreux génies solitaires, augmentant la force de son armée année après année. Cependant, bientôt, notre race réussit à prendre le temps de s'organiser avec cohésion. Ils lui opposèrent alors la première résistance de sa vie. Cette guerre des génies dura de nombreuses années et réduisit à l'état de ruine son champ de bataille, Lymir, l'une des plus belles des rares citées que notre peuple avait érigé. Torakiel fut écrasé. Une grande partie de son armée s'était rapidement retournée contre lui dès qu'elle en avait eu l'occasion. Il survécut cependant, ne devant son salut qu'à sa lâcheté. On raconte encore aujourd'hui que les dépenses colossales de magie déployées lors de cette bataille ont complètement modifiées des centaines de régions aux quatre coins du monde, et où s'épanouissait autrefois ici une flore luxuriante s'étend aujourd'hui un désert à perte de vue.

Notre peuple mit longtemps à s'en remettre. Mais Torakiel avait accumulé trop de haine envers nous pour nous laisser respirer bien longtemps. Et c'est dans la race faible et corruptible des humains qu'il vit bientôt sa revanche. Il se rendit dans le Palais des grands d'Ashgabad, ville alors naissante, et avec eux, il fit un pacte. Ils lui permettaient d'accéder à leur sphère politique et lui fournissaient des hommes pour assouvir sa vengeance, et en échange, il leur offrait des génies comme esclaves. Ils s'empressèrent d'accepter.

Le principe était simple. Torakiel, ainsi que plusieurs sorciers humains, partaient en expédition et capturaient un génie. Après cela, ils revenaient au palais, se munissaient d'un réceptacle quelconque, et psalmodiaient ensuite pendant des jours entiers de mystérieuses incantations afin d'enfermer l'essence de ce génie dans ce piètre réceptacle.

Inutile de vous dévoiler que la puissance magique des génies ainsi déchus était pratiquement réduite à néant. Ils pouvaient certes encore changer de forme, manipuler le feu, la glace, l'eau et l'air, faire apparaître des objets et déplacer des pierres plus grosses qu'eux, mais ces quelques tours de passe-passe n'étaient absolument rien comparé à la force quasi divine qu'ils avaient connus.

Cependant, les hommes étant ce qu'ils sont, il ne supportèrent pas bien longtemps qu'un génie prenne autant de contrôle en leur propre cité, au sein de leur propre peuple. Alors ils tentèrent de l'évincer. Nombre de mages se réunirent pour l'emprisonner dans une sphère cristalline. Mais celui-ci ne se laissa évidemment pas faire, et une bataille fut livrée. Après tout le mal qu'il avait causé, Torakiel mourut, emportant encore quelques humains avec lui, pour ne pas partir seul.

Les humains, aidés des génies qu'ils avaient capturés, continuèrent leur chasse, mais cette fois ci, personne ne pu se rendre compte de la menace à temps. Nos frères disparaissaient, ponctuellement, un par un, et personne ne comprenait, où ne voulait comprendre, pourquoi. Nous voulions trop oublier la guerre pour accepter cette nouvelle réalité. Et quand nous comprîmes enfin, il était trop tard. Beaucoup de génies se mirent à mort après avoir été capturés, ne supportant pas d'être ainsi soumis et diminués. Mais certains, comme moi, jugions que notre vie avait trop de valeur, que la mort n'était pas une solution. Et nous sommes restés là, parmi les humains, les servant, les aidant, ou les accompagnant simplement au cours de leurs courtes vies.

Nous avons appris à vous connaître, à vous comprendre. Certains se sont attachés à vous, d'autres vous ont haïs. Il y a près d'un siècle, les humains ont fêté la capture du dernier génie en liberté encore vivant, ou du moins, tout le laisse à penser. L'espoir de liberté que nous nourrissions tous a finit par s'éteindre peu à peu. Des génies sont même nés en captivité. Siècle après siècle, certains de nous ont même préféré oublier notre passé, cependant, je reste intimement persuadé qu'il reste un espoir. Notre monde a certes changé d'ère, mais nous autres, génies, sommes toujours là.

Nombre de membre : 7.

Statut au sein du forum : simple joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ASHGABAD, La Ville aux Mille et un Génies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage au Pays des Mille Collines
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert
» 9 cartes et 1 ville du mode planète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Hors-jeux :: Pub et partenariat-
Sauter vers: