Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le peuple elfique

Aller en bas 
AuteurMessage
Alhana Astërnae
// Modérateur ~
avatar

Féminin Messages : 41
Date d'inscription : 19/10/2010


MessageSujet: Le peuple elfique   Jeu 4 Nov - 1:57


Coutume et Société


Une chose importante à connaître chez les elfes est qu’ils sont profondément soudés entre eux. Ils sont pourtant particulièrement indépendants. C’est un de leurs paradoxes le plus profond. Ils ne comprennent même pas ou se trouve le problème pour les humains. En effet, pour eux, c’est tout à fait normal.
Aval est la seule et unique ville des elfes.

Autrement, ils vivent dans de petit village de huttes rudimentaires. C’est un peuple très riche du point de vu des hommes. Les elfes confectionnent en effet les plus beaux bijoux au monde et les toiles les plus précieuses. Ils sont d’ailleurs en concurrence constante avec les marchands nains des Monts Gris et il est difficile de définir lesquels sont les plus talentueux.

Chacun des elfes reçoivent une formation à la fois pour devenir chasseur, mais également pour apprendre à reconnaître les effets de ce que les hommes nomment la magie verte. Les elfes qui n’ont pas encore terminé cette formation sont considérés comme étant encore des enfants.


Noblesse


Il n’existe pas chez les elfes de noblesse au sens humain, ou nain du terme.

Ceux qu’on considère comme noble chez les elfes sont en fait les habitants de la cité d’Aval car se sont eux qui se prétendent directement les héritiers du sang d’Iarkan, le dieu des astres et de la lumière qui tira le monde du Chaos avant de le confier à Farjax. Ils ont pour porte parole l’Orateur des Astres. C’est une tache honorifique extrêmement gratifiante. Devenir l’Orateur des Astres n’est réservé qu’à un tout petit nombre d’elfes puisqu’à moins de se fourvoyer et de suivre la voie des ténèbres, un Orateur des Astres ne peut être déposséder de son titre que par la mort.

Pourtant, le pouvoir de cette noblesse et même celui de l’Orateur doit plier devant deux personnages. Le Porte-Couronne comme le nomme les elfes. Il s’agit en fait du roi ou de la reine d’Éliandre. En se moment, il s’agit d’une reine. Alhana Asternae, montée sur le trône en des temps troublée et dont les humains ne cessent de venter la beauté. Même les nains la reconnaissent comme un être superbe. C’est peut dire. Celle qu’on surnomme (de manière exagérée) la Reine-Éternelle possède tout pouvoir sous la forêt. De plus, même si son royaume est de petite taille et son peuple sur le déclin face à des nations humaine et naine toujours plus puissante, nul ne peut se permettre de passer outre l’avis de la reine des elfes. Mais cette puissance a aussi ses limites. Alhana en a parfaitement conscience et de plus, elle sait la dette qu’elle et son peuple ont contractée envers les humains et les nains et ne s’ingère donc pas trop dans leurs affaires.

Le second grand personnage d’Aval est la Gardienne de l’Arbre. C’est une sorte de grande prêtresse ayant fait le vœu de rester au chevet de l’Arbre sacré toute sa vie et même plus longtemps encore. Lorsqu’une Gardienne meure, elle le fait au pied de l’arbre afin que l’énergie qu’elle rend à la terre maintienne celui-ci en bonne santé. Alors une nouvelle Gardienne prend sa succession.

Cette femme elfe possède le pouvoir spirituel concentré entre ses mains. Seule son apprentie et le Porte-Couronne peuvent approcher de l’Arbre. La Gardienne tuera quiconque veux s’en approcher, quel que soit la raison. Étant donné que l’Arbre est le cœur d’Aval, d’Éliandre, voir même de toute la civilisation elfique, on comprend parfaitement son importance et celle de la Gardienne.

Les elfes ne sont pas des individus parfaits et bien que souvent idéalisé, il ne faut pas oublier qu’ils sont peut-être les plus beau et les plus bons être vivant au monde, mais aussi les plus sanguinaires et les plus cruels. La société elfique est en proie aux mêmes violences que celle des autres peuples. Voleur, assassin, violeur, traître. Les elfes sont loin d’êtres parfaits.

Il est important de noté que dans la société elfique, les femmes on autant de poids que les hommes. Voir même parfois plus.


Physique :

De loin, les elfes peuvent passer pour des humains. Mais lorsqu’ils approchent, il ne fait aucun doute qu’ils n’ont rien de commun avec ces derniers. Les elfes font à peut prêt la même taille que les humains, mais leurs similitudes s’arrêtent bien vite. En effet, par bien des aspects, les elfes ressemblent plus aux animaux qu’aux hommes.

Ils possèdent une taille fine et une silhouette élancée. Les femmes humaines font d’ailleurs tout pour copier cet extraordinaire grâce et cette silhouette, s’emprisonnant dans d’inconfortables corset. Beaucoup d’humains se demandent comment les elfes peuvent se déplacer avec autant de souplesse et de rapidité. Mais surtout, comment les femmes elfes sont capables de danser et de faire toute sorte d’acrobatie tout en portant des chaussures aux talons aiguille de presque dix centimètres. La vérité étant que les elfes ne possèdent pas de talons. Ils marchent directement sur la pointe de leurs pieds.

Le visage des elfes est assez similaire à celui des humains et pourtant, très différent. Un visage ovale, encadré de longs cheveux variant selon leur race, des yeux de chats très en amande et par-dessus tout : les oreilles. Les oreilles des elfes sont fameuses dans le monde entier et c’est souvent se qui les trahis. Elles sont en effet légèrement pointue. Plus étrange encore pour les humains. Un réseau de muscle permet aux elfes d’orienter leurs oreilles pour ne manquer aucun son.

Tout les humains se sentent gauche et laid face à des elfes. Mais c’est ainsi que les choses fonctionnent. Les elfes se nomment entre eux les : Nilmaufdsnjd’fgrigoqz’fnufdgvn. Ce mot imprononçable par les hommes (comme beaucoup de mots en elfique) peut se traduire approximativement comme Longues-Vies. Même si les humains sont persuadés du contraire, les elfes peuvent mourir de vieillesse. Cela peut prendre parfois plusieurs siècles et certains elfes comptent même un millénaire ou deux. Ce type de morts est exceptionnel chez les elfes. En effet, la mort et le temps sont incapables de les emporter d’elle-même et se sont les individus qui décident de mourir lorsqu’ils jugent qu’ils ont vécu trop longtemps.



Caractéristique

Tout d'abord, les elfes sont immortels ou alors possèdent une longévité exceptionnelle. Une fois à l'âge adulte, ils ne vieillissent pas. Les maladies n'ont presque aucun effet sur eux. Seule une blessure grave ou un profond chagrin peuvent les faire mourir. Dans Cette immortalité, même relative, leur donne évidemment une vision de la vie et du monde totalement différente de celle des humains. Les elfes ont un penchant pour la mélancolie et la nostalgie.

Les elfes sont généralement plus intelligents que les humains, ou du moins dotés d'une plus grande sagesse, en partie grâce à leur longévité exceptionnelle. Ils possèdent un savoir ancestral, notamment dans le domaine des arbres, des plantes... Ils vivent en effet très proches de la nature.

Ils sont parfois dotés de pouvoirs magiques.(voir Magie)

Leurs sens sont particulièrement affinés et de loin supérieurs à ceux des hommes, en particulier pour ce qui concerne la vue et l’ouïe. La voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le peuple elfique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kenny - Arkna La rage du peuple
» L'Assemblé du Peuple
» Affameur du peuple
» [Deck - Mêlée] starck 1/3 Sauvageon 2/3 - Peuple Libre
» [Hors-Sujet] Les deux minutes du peuple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Pour commencer :: Contexte :: Les Races :: Elfes-
Sauter vers: