Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Galerie des portraits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asima Ben Ehsan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 12/05/2010


MessageSujet: La Galerie des portraits   Mar 9 Nov - 14:25

- Et ici nous avons l'arriére grand-tante par alliance de notre Duc le Seigneur Gwutha ! Myldred de Florissant!

Dactyl, l'intendant de la citadelle de Florissant désigna le portrait d'une dame plutôt effrayante aux traits sévéres et qui semblait vouloir mordre toute personne susceptible d'approcher son cadre de trop prés. Une légére brise glacée souffla alors dans le couloir sombre, éclairé de torches de cette partie du château que l'on appelait "la galerie des portraits". Des peintures de tous les ancêtres de la famille ducale ornaient les murs. Il y en avait de toutes les tailles. La Vizirette se serra un peu plus dans son châle, légérement inquiéte de l'atmosphére lugubre qui regnait ici.

- J'en suis fort aise!

Asima avait répondu en prenant soin de bien articuler. Si elle maitrisait parfaitement sa nouvelle langue à présent, son précepteur lui reprochait parfois de parler trop vite. Elle retint une petite moue ennuyée. Dactyl s'était mis en tête de lui faire retenir par coeur l'arbre généalogique de la famille dont elle faisait à présent partie. Mais allez savoir pourquoi elle n'avait aucun goût à cette leçon. Et puis il faisait tellement froid! Talshek et Chiraz lui manquaient. Toutefois il ne pouvait être question d'exposer cet état d'esprit à l'intendant qui se donnait tant de mal pour elle. Alors qu'il passait à un autre portrait, puis encore un en ne cessant pas de discuter, elle apperçut un petit couloir perpendiculaire qui semblait bien éclairé et certainement mieux chauffé. Aprés avoir lancé un "vraiment?"qui permit à Dactyl de continuer son monologue, elle s'y glissa sans que celui-ci ne la vit. Qu'allait-elle découvrir ? Elle avait hâte d'explorer les lieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atheryth Kirath

avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2010


MessageSujet: Re: La Galerie des portraits   Ven 12 Nov - 12:12

Atheryth travaillait depuis quelques années déjà en tant que servante pour la famille Kalon'Erch. Bien que la jeune femme se tue à la tâche pour nourrir son père, celui-ci ne trouvait pas de meilleurs moyens pour la remercier que de la frapper, soit avec un bâton soit à coup de poing. Elle ne répondait jamais, se laissant faire, soumise à chacun de ses coups. Atheryth faisait avec, ne se plaignant jamais, après tout elle n'était qu'une femme et de surcroît une servante. Malgré cette vie peu palpitante et non sans douleurs, elle aimait se réfugier dans les recoins de la Citadelle pour observer les dames de la cours. Les voir se mouvoir de manière féline, parler avec beaucoup de distinction, comparer leurs toilettes ou mettre en avant les qualités de tel ou tel chevalier. Son rêve était de pouvoir un jour, porter une telle tenue et se faire courtiser par un chevalier. L'espoir fait vivre comme diraient certains. Atheryth avec ses rêves était souvent la cible des moqueries des autres serviteurs. Comment une jeune femme comme elle, pourrait-elle un jour avoir l'espoir d'accéder à de tels privilèges.

"Tu n'es personne Atheryht, tu es invisible."

Voilà des mots qu'elle entendait souvent, son père se faisait souvent un malin plaisir de lui rappeler son statut, mais la jeune fille ne pouvait pas lui en vouloir, il était son père et il avait peut-être raison.
Aujourd'hui encore, elle avait été la cible de mots plus dur de la part de ses congénères, elle avait été encore surprise à rêvasser devant une robe qu'une des couturières arrangeait avec soin. Atheryth avait eu le malheur de la toucher et de s'imaginer avec. On lui avait alors fait comprendre où était sa place et certainement pas dans le beau monde
.

"Quand vas-tu comprendre que tu ne vaux rien, que tu n'es et ne sera jamais personne. Redescend sur terre Atheryth. Regarde toi, tu es laide ma pauvre fille"

Son père avait eut vent de cet incident, de toutes manières il connaissait ses moindres faits et gestes. Il l'avait frappé avec force sans rien dire. Elle l'avait laissé faire. Peu après elle avait fui. Ayheryth ne savait pas où elle courrait, mais elle voulait se retrouver ailleurs que chez elle, n'importe où du moment qu'elle serait seule, sans que personne ne la voit. C'est dans un des couloirs perpendiculaire de la salle des portraits qu'elle trouva refuge. Laissant aller ses larmes, pressant une main sur son cou. Dans peu de temps, celui deviendrait rouge puis violacé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asima Ben Ehsan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 12/05/2010


MessageSujet: Re: La Galerie des portraits   Lun 15 Nov - 13:56

Le couloir était long et la vizirette se demandait si il aurait une fin à un moment. La voix de l'intendant s'éloignait de plus en plus. Il y avait par ci par là des bancs des fenêtres et un parfum florale. Peut être qu'elle était en train de découvrir l'arthére menant aux jardins de Florissant. Mais des fleurs pouvaient-elles vraiment pousser avec ce temps si froid ? Asima perçut alors des sanglots...Etait ce un fantôme de la citadelle ? L'inquiétude au coeur elle suivit cette direction. Assise ou plutôt prostrée sur un banc une jeune fille qui devait avoir son âge pleurait à chaudes larmes. Son cou devenait violacé suite à une pression de la main qu'elle s'imposait. Et son corps tout entier était couvert de bleus.

- Rod belik!

s'exclama Asima en allant vers la jeune fille et en lui retirant sa main qui lui faisait tant de mal! L'étonnement était tellement grand que sa langue natale était revenue d'elle-même! Alors, comme elle sentait la jeune fille perdue, elle lui murmura d'un ton réconfortant en s'asseyant à coté d'elle

- Tout s'arrangera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atheryth Kirath

avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2010


MessageSujet: Re: La Galerie des portraits   Mer 17 Nov - 16:49

- Rod belik!

Cette apostrophe fit sursauter la jeune servante, une femme bien loin de sa condition à elle et à la beauté des pays lointains venait de s'asseoir près d'elle. Elle était vraiment belle, bien habillé, et d'un coup, Atheryth sentit qu'elle manquait à son devoir de servante. Pensant être seule, elle s'était laissé aller à pleurer à chaudes larmes, maudissant intérieurement son père, maudissant les autres, maudissant le monde lui-même.

- Tout s'arrangera...

C'est dans un élan que la jeune femme se leva, il n'était pas convenable qu'elle se laisse aller ainsi devant cette dame. Qui plus est, elle ressemblait étrangement à la nouvelle duchesse. C'est alors qu'Atheryth eût une illumination. Cette femme assise près d'elle et tentant de la réconforter, n'était autre que sa nouvelle maîtresse. Et comme première impression, la jeune servante lui offrit l'image d'une fille pleurnicharde.

Certes, c'était une faute de sa part, mais son ton réconfortant, cette douceur qu'elle manifesta envers elle, lui réchauffa le coeur. Cette douleur qui lui lançait dans le coup était assez désagréable, et le fait que la future duchesse voit ça, était terriblement gênant. Atheryth fit une révérence, elle ne voulait pas laisser comme image à cette duchesse, celle d'une jeune fille faible comme tout le monde la voyait.


" Ma Dame, veuillez me pardonnez pour ce moment de faiblesse, je suis tombée d'une échelle. "

Quelle mauvaise menteuse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asima Ben Ehsan

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 12/05/2010


MessageSujet: Re: La Galerie des portraits   Mar 14 Déc - 16:50

La jeune fille plongea soudainement dans une jolie révérence. Elle devait se sentir gênée et Asima le concevait parfaitement. Elle n'aimait pas non plus se laisser surprendre à pleurer les rares fois où cela arrivait.

" Ma Dame, veuillez me pardonnez pour ce moment de faiblesse, je suis tombée d'une échelle. "

Lui pardonner ? Les lévres de la vizirette firent un "o" de surprise. Qu'y avait il à pardonner ? Mensonge, vérité ? Dans le fond tout se retrouvait un jour et Asima ne souhaitait pas forcer la demoiselle à la confidence si elle ne le souhaitait pas.

- Cette échélle devait être bien haute. Je vous demande de ne plus y monter. Quelque homme robuste devrait pouvoir s'en charger à votre place.

Car ce genre de tâche n'était pas fait pour les femmes n'est ce pas ? Elle sourit

- Nous devrions aller soigner cela. Votre bleu va passer par toutes les couleurs. J'ai ce qu'il faut dans la sale des dames. Nous pouvons y aller ensemble.

Asima se leva et enjoignit la jolie jeune fille à faire de même.

- Au fait quel est votre nom ? Etes vous ici depuis longtemps ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Galerie des portraits   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Galerie des portraits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commentaires des visiteurs de la Galerie de Portraits
» [Projet] Galerie de portraits
» [IMPAYE] Une fresque et un portrait
» Galerie des portraits de la Garde de Hurlevent
» Galerie de Portraits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Le Royaume du Cygne :: Florissant :: La ville :: La Citadelle-
Sauter vers: