Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pub: Ikigai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terdmil Vakhma

avatar

Masculin Age : 25
Messages : 17
Date d'inscription : 07/04/2010


MessageSujet: Pub: Ikigai   Ven 23 Avr - 23:48

Nom du Forum: Ikigai
Lien: Ikigai
Type du forum: Rpg
Contexte:
--------------------------------------------------------------------------------

Bien avant que cette planète ne soit victime des attaques de ces êtres remplis d’os et de chair, il y avait une vie neutre qui n’avait rien demandé à personne. Bien sur, tous évolue un jour ou l’autre mais de la à sacrifier des vies pour cela…
Vous ne comprenez pas le sens de cette introduction, comme je le disais la vie bien avant que les anciennes ne viennent sur ce monde, était remplit de chose neutre, belle, naturel. Mais deux êtres fantastiques vinrent sur cette planète et fit régner leurs lois.
Le mal d’un coté et le bien de l’autre ; elles se battaient pour obtenir le plus de pouvoir possible afin de devenir maîtresse de tous ce qui respirait dans ce monde.

A cette époque une ville fabuleuse vivait encore de la joie de se monde. Elle était occupée par tous les êtres purs qui pouvait existés. Gokuraku, l’ancienne qui était à l’origine de toute la paix de cette terre, était celle qui avait donné le droit à un souverain d’être aux commandes de cette ville. Le roi avait un garçon âgé de 20 ans et une jeune fille de 17 ans, tous deux était promis un belle avenir. Leur mère était la fille d’un grand monarque qui vivait dans les villes industrialisées ; il faut aussi savoir qu’après le chamboulement des deux anciennes, les êtres doté d’aucun pouvoir, avaient réussi à fabriquer des machines puissantes qui pouvait combattre les « monstre ».
Mais comme toute les belles histoires, elles ont une fin. Celle de cette ville n’est pas très merveilleuse, elle finit dans une flaque de sang rougeâtre. Lorsque l’ancienne Jigoku, le mal incarnée cette femme, avait apprit l’existence de la ville, elle envoya ses monstres la détruire, elle empoisonna la reine, elle arracha les membres du roi et les donna à manger aux chimères, quant au fils et à la fille elle les pétrifia dans leurs chambres respectives. Le reste de la ville fut maudit grâce à un sort :




« hum…j’aime les squelettes !
après avoir essayé d’avoir fuit la vérité,
vous en deviendrez »



Après ces paroles maléfiques le peuple qui vivait là devint maudit.

Beaucoup d’histoire comme celle si sont reliées à Gokuraku, ses échecs. Mais Jigoku ne fît pas grand chose de fabuleux non plus ; La seule histoire macabre du mal est celle de son arrivée sur cette planète.
Lorsque Jigoku arriva dans ce monde, elle pensait que sa allait être facile pour elle de faire pencher la balance de son coté, le mal. Mais elle ne pensait pas que les êtres qui peuplait cette planète étaient forts en caractère et très têtue. Mais comme toute les histoires il y a l’amour et oui, Jigoku était tombée amoureuse d’un jeune homme qui vivait dans une petite ferme, avec ses parents. Jigoku était folle du jeune homme brun aux yeux noir de cette cabane pouilleuse, mais un soir de pleine lune, l’ancienne ne pensait pas que les rayons du soleil à travers la le fromage gris la ferais perdre la tête. Le lendemain matin, Jigoku retrouva des bouts de corps un peut partout dans les allés de la ferme et elle se rendit compte, mais bien trop tard, qu’elle avait fait un massacre fabuleux cette nuit là. L’ancienne Jigoku était jeune à cette époque et ne put comprendre les émotions qu’elle avait ressentit. Elle ne put se pardonner cette erreur de la nature, depuis le corps de son bien aimé est dans un grand cercueil à Jigoku-Yama, caché du regard de quiconque.
Ces histoires ne sont pas très importantes, mais je tenais beaucoup à vous les conter, il faut comme même savoir qu’elle non pas eu la vie facile, mais un jour par une nuit étoilée, une des petites bulle de gaz s’écrasa sur cette planète. Au même moment les anciennes on chacune eu une vision d’un pouvoir fantastique, qui pouvait les aider à réaliser leurs plus grand souhait ; ce qui nous ramène au début de mon texte. Donc pour ne pas lasser leur poste vide pendant leur recherche, elle créée leur remplaçante, des êtres aussi puissante qu’elles, qui pouvait tenir leurs postes très facilement, ce sont les déesses…

Editeur inconnu.
Texte trouvé dans les pages d’un journal intime.
Chapitre premier
Disparition de Ten’shi Gokuraku



Note de Ten’shi Gokuraku. Première lune du premier cycle de froid :


Voilà depuis trois cycles et sans interruption que je médite sur l’avenir de la planète qui nous loge avec tant de mal. Les guerres grâce au ciel, ne sont plus aussi nombreuses qu’autrefois et les anciennes ne font plus parlées d’elles, je pense que nos chères ennemis dorment profondément après la défaite qu’elles ont vécues. Peu après mon premier cycle j’ai eu plusieurs visions floues qui n’avaient pas de sens, mais avec les heures qui passèrent elles devenaient plus nettes et je pus voir le chaos arrivé dans des villes encore inconnu pour nous qui ne sommes pas très avancé technologiquement. Les anciennes déesses avaient stoppée le flux de technologie qui venait à nous car elles avaient trop peur du changement dans le royaume qui est maintenant Ikigai.
Malheureusement, depuis leurs erreurs d’avoir crée Monsieur Caelum qui se retourna contre elles, la robotisation devient plus importante mais cela reste encore très dur pour certaines villes de prendre partie à quelque chose encore inconnus.
Mon deuxième cycle était plus dur à entreprendre, je ne pouvais pas participer au festival et aux réunions des Jaa, je voyais ce qu’il se passait et se qui pouvait ce produire.
Troisième cycle, certainement le plus important, au moment ou j’écris je n’aperçois plus notre monde, ni la galaxie qui nous loge, j’ai peur et froid, j’ère je ne sais où. Pourtant je vois, j’entends des sons, des personnes humaines souffrante, mourante … mais si je ne suis pas dans le royaume d’Ikigai, dans notre galaxie où suis-je ? Un grand anneau avec une lumière bleu apparut devant moi, je marchais et me faisait pousser par des personnages flous, une voix ? Nyx, je le reconnus mais que fait – il ici ? A se moment là je ne suis pas moi. Le général avait l’air très pressé comme les autres personnes qui m’entouraient. Des hurlements, je me retournais, rien mais en haut, dans le ciel une pluie de boule de feu tombèrent lourdement sur le sol, ce monde allait bientôt connaître ça perte et je compris que Nyx les aidait à partir de cette planète condamnée. Je pus voir la fin, mon cycle fut interrompu. Je me levais avec beaucoup de peine, j’allais dans la direction du son et de la présence qui m’avait dérangé et fait sortir de ma transe. Toute en notant je m’avançais, une silhouette … c’es……

Nous trouvâmes que ce texte dans la salle de méditation de la jeune Déesse, sa disparition est lourde et le clan des Gokuraku fut fermé il ne peut accepter que très peu de monde.
Akuma Jigoku fut folle de rage de savoir l’équilibre brisé, quelque chose arrivé à grand pas et cela n’était pas une bonne nouvelle.
Nombre de membres: 98 membres.
Statut au sien du forum: membre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pub: Ikigai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Hors-jeux :: Pub et partenariat-
Sauter vers: