Le royaume du Cygne

La guerre menace toutes les frontières du royaume. Les jours passent et la famille royale semble s'affaiblir. Mais dans l'ombre se cache un autre héritier de la couronne
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal de campagne de Viktor Von Erkuf

Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Von Erkuf

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 25/05/2010


MessageSujet: Journal de campagne de Viktor Von Erkuf   Jeu 27 Mai - 13:22

Varheim , château de sang
Compte rendu de l'affaire de D'ougska Nashnara

Les patrouilleurs m'ont rapporter d'étrange déplacement entre le Royaume du cygne et la zone montagneuse de notre pays. Proche du royaume des monts gris. winsherberg n'est pas trop regardant quand a nos déplacement parmi son territoire, mais que des diligences vont et viennent pour venir sur nos terre est un autre paire de manche...
J'ai alors soupçonné un de mes Garde Noir de pactisé avec l'ennemi et me suis rendu en personne , secrètement régler cette histoire.

La piste m'a mener dans la forteresse de Nashnara située aux 3 frontière. Le domaine était vulgaire , aménager a la façon humaine. Nul esclave apparent, une flopée de serviteur craintif, si je n'avais pas reçu le maitre des lieux a ma table a plusieurs reprise j'aurais juré être en cygne. Des fleurs fraiche étaient accrochée aux chapiteaux des colonnes de portes, quelques rubans de couleurs ici et la. Je m'apprêtai a rendre justice a cette mascarade quand une blague retorse me revint a l'esprit. Je décidai alors de reporter mon exécution et observé encore quelques temps.

Il ne me fallu pas attendre longtemps, l'après midi un chariot vint. A son bord une demoiselle de la bourgeoisie et le père de celle ci. A son accent , j'identifiai un natif d'aerun. Une grosse femme d'age avancé, vêtue a la mode passée vint les accueillir guillerette. La jeune fille se retenais de grimacé derrière son éventail, quand au père, il regardai plus les lieux d'un air avare qu'il ne prêtai attention a son hôtesse. Il me fallu un temps avant de reconnaitre Ourgska derrière les frusque de la bonne femme. Elle fit faire le tour du jardin a ses visiteur, et Igril son compagnon sortit les rejoindre appéter comme un jouvenceau. Elle le présenta comme son fils et il fit la cour a la demoiselle.
Le soir venu le père reparti ivre mort la jeune fille a son bras avec un air suffisant.

Je me présentai donc au domaine suivit de quelque membre de ma garde. On retrouva Ougska a en tenue de chambre , ses défroques de vielle femme jonchant le sol autour d'elle. Assise sur une peau de poney par terre devant l'âtre un verre de sang en main. Igril la rejoint peut après hilare avec lui aussi son vers de sang a la main jusqu'au moment ou il nous vit...
Âpres les ovations et déférences qui m'était due, Ougska daigna m'expliquer leur sordide manège. Le couple fantasmagorique avait pris pour habitude de consommée du sang étranger. Pour y parvenir, ils s'étaient constituer une comédie fort a mon gout. Igril jouai le jouvenceau naif voir simplet, et Ougska sa mère vielle veuve. Ils appâtai les bourgeois naïf avec des demandes en mariage, leur faisant croire d'être d'une région fort reculée et mal connue du cygne. Avec une coquette somme pour la dote, le bourgeois donnais sa fille. Ensuite vu les conditions climatique il lui était difficile de revenir la voir, et le temps passant il se satisfait des missives et des rentes que celle-ci lui envoie. Sois disant, car c'est aux talents d'imitation d'écriture d'Ougska qu'a nouveau nous devons ces perfidies.
Les père récalcitrant font rarement long feux, tendis que leur filles dépendent des envies du couple vampirique. Mais comme tout ces humains sont éphémère, l'opération est a renouvelée. Il laissent tout de même un temps avant chaque demande, choisissent avec soin les personnes, l'esprit humain est faible et sujet a l'oubli mais il ne faut pas non plus le sou-estimé.

Je me contentai cette fois d'une légère réprimande, et comme gage de leur bonne volontés, j'ai exigée que la prochaine jeune personne me sois livrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal de campagne de Viktor Von Erkuf
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Campagne Saga]Votre journal de Campagne
» [Campagne D&D3.5 / Krugger] Journal D'Ida - Livre I
» [Campagne D&D3.5 / Krugger] Journal D'Ida - Livre II
» Journal Régional
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume du Cygne :: Pour commencer :: Présentation des personnages :: Journaux-
Sauter vers: